Il croyait que la victime du Maxi voulait le tuer

Le jeune homme ayant brutalement tué une employée d’un Maxi croyait dur comme fer qu’elle voulait elle-même l’abattre, a-t-il affirmé jeudi après avoir annoncé qu’il plaidera la folie.

« Clémence voulait me tuer, moi et d’autres clients, je me suis défendu et j’ai protégé les autres clients », a témoigné Randy Tshilumba avec un calme olympien.

L’accusé de 21 ans subit son procès pour le meurtre au premier degré de Clémence Beaulieu-Patry, le 10 avril 2016. Or, pour la défense, Tshilumba souffrait d’un trouble mental au moment du crime.

« Il avait des idées délirantes envers [la victime], il ne savait pas qu’il faisait quelque chose de mal », a déclaré Me Philippe Larochelle dans sa déclaration d’ouverture jeudi au palais de justice de Montréal.

Paranoïa

Parlant sur un ton monotone, presque robotique, Tshilumba a ainsi livré sa version des faits au jury.

Il a ainsi expliqué qu’il connaissait la victime depuis le secondaire. Selon la preuve, ils ne se parlaient toutefois pas.

Read more...

views : 190 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below