Voici comment faire de réelles économies au «Vendredi fou»

Il est possible de faire des économies lors des soldes du Vendredi fou, à condition d’être bien préparé, insistent les experts. Plus de 40 % des Québécois prévoient profiter des rabais du Vendredi fou et du Cyber lundi, selon le sondage mené pour le Conseil québécois du commerce de détail. Ils pensent dépenser en moyenne 342 $ durant cette période. Voici quelques conseils pour ne pas se faire avoir par de fausses aubaines.

Ne pas penser que tout est en solde

Il est possible de faire de bonnes affaires, surtout dans les magasins à grande surface comme Walmart, La Baie, Best Buy qui proposent souvent des produits en bas du prix coûtant. L’électronique et les vêtements sont souvent les produits les plus en solde. Il ne faut cependant pas penser que tout est au rabais dans le commerce.

« On attire les consommateurs par une promotion spéciale afin qu’ils viennent en magasin et achètent d’autres articles une fois à l’intérieur. Le commerçant peut avoir des pertes sur un article, mais se reprendre sur un autre », explique Augustin Vazquez-Levi, président de l’Agence AOD Marketing. Un téléviseur peut donc être en solde, mais pas le câble HDMI, par exemple.

Connaître le prix régulier


Les experts conseillent de comparer les prix sur internet entre les commerces avant de se rendre en magasin. Il serait aussi préférable de les consulter avant l’annonce des rabais afin d’avoir une idée du prix régulier. Le prix qui se trouve sur le site web de la marque qui fabrique le produit qu’on recherche peut aussi être une bonne indication.

« Si tu veux t’acheter un article, il faut que tu suives le prix de cet article-là à différents endroits, c’est comme ça que tu vas savoir si c’est le meilleur prix que tu peux avoir. Si tu ne connais pas les prix, ne te lance pas dans les magasins lors du Black Friday en te disant que tu vas économiser », insiste Benoit Duguay, professeur à l’École de gestion de l’UQAM.

Rupture de stock

« La loi prévoit que lorsqu’un commerçant met un article en solde il doit s’assurer d’en avoir une quantité suffisante pour répondre à la demande. Sinon, il doit indiquer la quantité qu’il a à sa disposition. Il ne suffit pas de dire “quantité limitée” ou “jusqu’à épuisement des stocks”. Le client pourrait faire valoir qu’il a droit à un produit équivalent au même prix ou d’y avoir droit plus tard lorsqu’il sera de retour en stock », indique Charles Tanguay, porte-parole de l’Office de la protection du consommateur.

Attention aux faux rabais

Il ne faut pas nécessairement se fier au comparatif de prix avant le solde tel qu’« était 500 $, maintenant 200 $ » ou « rabais de 50 % » que l’on peut retrouver sur les étiquettes.

« Il arrive que les commerces inscrivent le prix suggéré, c’est-à-dire le prix proposé par le fabricant, mais qui n’est pas automatiquement celui qui est habituellement offert en magasin. Le commerçant peut ne pas vendre à ce prix, ce qui gonfle l’économie réalisée », explique Jean-François Guertin, professeur en marketing à l’Université de Sherbrooke.

Se faire une liste et un budget

« Lorsqu’on connaît bien les prix, il est important de se faire une liste de ce dont on a besoin et de se faire un budget pour ne pas se laisser emballer par la frénésie », insiste M. Guertin.

views : 108 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below