QS veut mieux encadrer les agences de placement

Québec solidaire veut profiter de la réforme de la Loi sur les normes du travail annoncée par le ­gouvernement Couillard pour encadrer les agences de placement qui laissent les travailleurs « floués » et « exploités ».

« C’est un des trous béants dans notre régime actuel de normes du travail », lance le porte-parole masculin de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

Ces « agences de location de personnel » se multiplient et certains employeurs les utilisent pour éviter d’embaucher du personnel en bonne et due forme, affirme Gabriel Nadeau-Dubois.

Talonner le gouvernement

Québec solidaire, qui tient son caucus présessionnel aujourd’hui à Québec, ­proposera notamment que les employés soient embauchés directement par ­l’entreprise cliente après quelques mois à son service.

Bien que le gouvernement Couillard ait déjà annoncé son intention d’encadrer les agences de placement dans sa réforme des normes du travail, Québec solidaire craint que les propositions qui seront dévoilées sous peu soient trop timides. Le parti entend donc talonner le gouvernement ce printemps. « Pour nous, ce sera une priorité », dit Gabriel Nadeau-Dubois.

Présentement, les employés embauchés par une agence de placement sont victimes d’un « flou juridique », poursuit le député solidaire. « Qui est vraiment leur employeur ? demande-t-il. Est-ce que c’est leur agence de location de personnel ou l’entreprise dans laquelle ils travaillent ? » Celles-ci se « renvoient la balle » quand vient le temps de décider qui paie les vacances et qui est responsable en cas de harcèlement, affirme Gabriel Nadeau-Dubois.

Mouvement citoyen

Les revendications de Québec solidaire en matière de normes du travail porteront également sur l’impact des nouvelles technologies dans le domaine de l’emploi, souligne Gabriel Nadeau-Dubois, sans préciser ses intentions.

En plus du travail en commission ­parlementaire, Québec solidaire entend mobiliser ses militants en ligne et dans la rue pour maintenir la pression sur le gouvernement, notamment à travers sa nouvelle plateforme militante, nommée Mouvement.

La plateforme se veut une première étape pour transformer Québec solidaire de parti politique en un mouvement citoyen. « On va voir la différence ce printemps », promet Gabriel Nadeau-Dubois.

views : 287 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below