Centre Père-Marquette: l’ado retrouvé au fond d’une piscine est décédé

L’adolescent de 14 ans retrouvé inconscient au fond d’une piscine à Montréal est mort mercredi, après avoir passé une semaine dans le coma à l’hôpital. Son départ laisse ses proches dans le deuil et l’incompréhension.

« Il est parti. C’est une journée très triste. Nous avons gardé espoir jusqu’à la fin », a confié au Journal l’un des oncles de Blessing Moukoko, quelques instants après son décès, mercredi.

L’élève de deuxième secondaire à l’école Père-Marquette reposait dans un état critique depuis jeudi dernier, après avoir passé de longues minutes sous l’eau lors d’un cours de natation à la piscine du centre Père-Marquette, dans le quartier Rosemont.

Le Bureau du coroner a indiqué mercredi par courriel avoir ouvert une enquête pour « éclaircir les causes probables et circonstances du décès ».

Les conclusions du rapport ne seront pas rendues publiques avant plusieurs mois.

Selon nos informations, Blessing Moukoko était en compagnie d’une vingtaine de camarades lorsque l’accident a eu lieu, vers 9 h. Un enseignant et un sauveteur étaient sur place, mais personne n’aurait remarqué que le jeune manquait à l’appel.

Ce sont les élèves du groupe suivant, arrivés une vingtaine de minutes plus tard, qui l’auraient trouvé au fond de l’eau.

Incompréhension

La famille, qui le décrit comme un jeune plein de vie et de bonté et aimé de tous, ignore encore comment il a pu se noyer ainsi pendant les heures de cours.

Les proches ont fait appel aux services du cabinet Ménard, Martin, avocats pour assurer leur représentation. Le cabinet ne donne toutefois pas plus de détails.

La Commission scolaire de Montréal a pour sa part assuré qu’elle collaborait de toutes les manières possibles avec l’enquête en cours, sans en dire davantage.

Une cellule d’aide psychologique a été mise en place à l’école, où de nombreux élèves sont encore sous le choc, une semaine après les événements.

Piscines fermées

L’arrondissement de Rosemont—La-Petite-Patrie, propriétaire de la piscine où s’est déroulé le drame, a dit attendre les conclusions du coroner avec impatience.

« Je comprends que la famille et les citoyens aient de nombreuses questions et souhaitent que la lumière soit faite sur les circonstances de cet événement tragique », a déclaré le maire François Croteau.

Les trois piscines de l’arrondissement étaient fermées au public mercredi par respect pour les proches, a-t-on indiqué au Journal. Elles devraient toutefois rouvrir leurs portes jeudi.

Un inspecteur de la Régie du bâtiment devait faire des vérifications au centre Père-Marquette mercredi pour déterminer si les installations de la piscine sont aux normes. Il ne s’agit toutefois pas d’une enquête.

views : 459 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below